Les mines de Vialas

Le projet vise à sauvegarder le patrimoine industriel de l'ancienne mine de plomb argentifère et de l'usine du Bocard. Le but du projet est de

-         stopper la dégradation du site,

-         comprendre le site, son histoire et son mode de fonctionnement,

-         l’interprétation du site : de proposer des possibilités de traduction de cet espace à un large public (aménagement d'un sentier-découverte, expositions, etc.).

L’usine du Bocard, qui ferma ses portes le 1er mai 1894, a subi depuis une dégradation continue sur plusieurs volets :

-         Les bâtiments et constructions s’écroulent de plus en plus vite.

-         Les archives et les documents relatifs à son activité industrielle se trouvent éparpillés, disséminés ou ont disparu complètement.

-         L’éloignement temporel entraîne une disparition de la mémoire.

Afin d'estimer la taille du projet, l'association Le Filon des Anciens, en coopération avec la Municipalité de Vialas et le Parc National des Cévennes, a lancé une étude de recherche et de faisabilité.

Cette étude de six mois (mars à septembre 2010) a été confiée à Cécile Coustès, à l'époque étudiante de l'université Paul Valéry à Montpellier, en deuxième année de master "valorisation et méditation des patrimoines".

L`étude a visé à clarifier les thèmes suivants:

- La géologie
- Les techniques extractives et productives
- La production et les effectifs
- L'évolution du site

 Voici quelques extraits du mémoire de cette étude :

 

 

Actuellement, l’association travaille sur le financement et sur la mise en place d’un sentier d’interprétation.

Site proposé et réalisé par James Becht / Rosa Alba pour l'Association "Le Filon des Anciens" - 2009