Sortie découverte: "mines du charbon du bassin alésien"

Samedi 4 Mai, l'association Le Filon des Anciens organisait une journée pour découvrir les mines de charbon du bassin alésien.

Les objectifs de cette journée était multiples : découvrir d'autres sites miniers proches, approfondir nos connaissances, tisser des liens avec des gestionnaires de sites miniers, se renseigner sur leurs parcours pour ouvrir au public, passer un moment convivial.

La journée à débuté à la Mine Témoin d'Alès. Cette ancienne mine de charbon était un lieu de formation des mineurs et maitres-mineurs. Hors les galeries, un film réalisé par les Charbonnages de France explique la formation du charbon et les techniques d'extraction. En particulier, le film met l'accent sur les techniques modernes d'abattage. La visite guidée des galeries est très didactique : on découvre les différents types d'étayage, la circulation des hommes et des machines, les problèmes de communication, les ventilateurs, les différentes techniques d'abattage,...

Après un repas à la Grand-Combe, nous avons ensuite visité la Maison du Mineur à la Grand-Combe. Changement de ton ! Ici c'est un ancien mineur, blagueur, taquineur, intarrissable, qui nous a fait serpenter dans les anciens vestiaires, parmi l'incroyable foule d'objets collectés et exposés : lampes de toutes les époques, matériel de secours, panneaux, musettes, instruments de géologue, matricules, pointerolles, barres à mine, livrets, mais aussi maquettes, photos, et tout ce que nous n'avons pas pu voir ! Dans ce bâtiment immense, on trouve sur le côté les douches intactes, et on imagine l'eau noire et la vapeur au moment de changements de poste ; au fond de la salle on a réhabilité les « pendus », seaux pour les vêtements « propres » hissés au plafond par les mineurs. Notre guide nous parle des accidents, de l'organisation en équipe matin-soir, des lessives, de sa mère et des autres femmes de mineurs, de leurs maisons aujourd'hui rasées, de l'incendie du Puits Ricard,... Nous sortons sur le carreau, au pied du puits Ricard (classé Monument Historique). On s'engage sous le puits et, une dizaine de mètres plus loin se trouve la « cage » qui transportait hommes et minerai, 700 mètres plus bas... Le câble qui actionnait la cage a disparu, mais pas la machine ! On la découvre dans un bâtiment derrière le puits, colossale, monstre de fer actionnée par l'électricité. Notre intarissable nous raconte la pause « au fond », la discipline, l'entraide, le bruit et la chaleur. De retour dans la salle nous sommes rejoints par un autre ancien mineur. Tous deux nous racontent, l'un entraînant l'autre, ce qu'il y avait autour de la mine, le tri, les bâtiments sur pilotis pour faire passer dessous les wagons SNCF, le « retour au carreau » pour les mineurs récalcitrants,... Nous sommes sortis de cette visite de la Maison du Mineur abasourdis par la puissance de leurs témoignages.

Cette journée était donc positive a bien des titres : découverte des sites, histoire minière, informations sur les contraintes de l'accueil du public. Laurent Aiglon, historien et responsable de la Maison du Mineur, viendra à Vialas pour découvrir le site du Bocard et croiser nos approches.

Webmaster éditorial: Stefan Mies / pour l'Association "Le Filon des Anciens"